Eugenio de Andrade (coração do dia)

Eugenio de Andrade   

LES AMIS     
in: Coração do dia, Lisboa, 1958.

                                                            tradução livre. HMdO.

Aux amis, j'ai aimé
denué de tendresse
fatigué;
quelqu'uns s'en allaient, d'autres y venaient
à null je demandai
pourquoi il s'en allait,
pourquoi il y restait;
moi, c'était peut ce que j'avais,
si peu ce que je donnais,
et pourtant je voudrais seulment
partager
le soif de la joie--
même la plus amère.

Poeta Português...




ÚLTIMA ALTERAÇÃO: 7/09/2009