ignotæ terras
Sybille Rembard
(vulgata: helium olivam)

in finibus dementia provecto
cerebrum explicuit facultates
mirum tattoos
anima colorem non videt
ironiam hoc momento
perturbativa fabula

oculis meus aspicio mundi qualia Seraphim
permixtio colorum
læduntur
deterioratus
edax dolor
væ mihi

vagor inter alios
alienis nummis tempus
fine pluvia aurea
illa cadent in somniorum meorum

Ego sum mundi abyssum
vestigationem numquam desinere.


Terres inconnues
Sybille Rembard

aux frontières de la folie
le cerveau déploie ses facultés
tatouages étranges
âme daltonienne
ironie du présent
fable inquiétante

Je regarde le monde avec les yeux dun séraphin
les couleurs se mélangent
se blessent
Je régurgite la douleur
de mes aeux

Jerre parmi les autres
en sursis
une fine pluie dorée
tombe sur mes rêves

je suis le gouffre du monde
sans fin